Isabelle Druet (W)

Mezzo-soprano

Prix  et Distinctions

  • Révélation Lyrique des Victoires de la Musique 2010
  • 2ème prix du Concours Musical International Reine Elisabeth de Belgique 2008
  • Révélation classique de l'Adami 2007
  • Diplômée du CNSMDP

La Presse en parle

« Saluons d'emblée une prise de rôle mémorable et la révélation d'une très grande Carmen. Car l'incarnation de la jeune mezzo française impressionne par son aboutissement, tant musical que dramatique. Cette Carmen-là apparaît féline et redoutable, indépendante et farouche, fière et déterminée, et toujours d'une grande élégance, jouant pleinement de son charisme et de sa présence scénique magnétique.»  Classicnews

Les artistes  en parlent

« Elle a cette  capacité à transcender les langues. Même si vous ne comprenez pas les mots, elle fait apparaître tellement de couleurs et de parfums. [...] Dès la première fois que j'ai travaillé avec Isabelle, j'ai trouvé que c'était une personne extraordinaire, une chanteuse extraordinaire, et une musicienne extraordinaire. » Leonard Slatkin - Chef d'orchestre

© Némo Perier Stefanovitch

Isabelle Druet est l'une des mezzo-soprano les plus appréciées de sa génération. Elle passe avec un égal bonheur de l'opéra au récital et traverse les siècles de Monteverdi à Britten avec une aisance déconcertante.

Musicienne au parcours atypique, elle se forme d'abord au théâtre puis fait ses premières armes de chanteuse dans les musiques actuelles et traditionnelles, tout en étudiant parallèlement le chant, au CNSM de Paris. S'ensuivent rapidement de nombreuses récompenses : révélation Adami 2007, lauréate du prestigieux Concours Reine Elisabeth en 2008, Révélation des Victoires de la musique 2010, Rising Star 2013, puis des engagements dans les plus grandes maisons d'opéra et auprès des ensembles les plus reconnus.

En témoigne sa saison 2016/2017, une nouvelle fois est riche et contrastée. A l'opéra elle incarne Baba la Turque pour la coproduction de The Rake's Progress (Stravinsky) au Théâtre de Caen, puis à Reims, Rouen, Limoges et au Grand Théâtre du Luxembourg ; elle est Melanto et Fortuna dans Il Ritorno d'Ulisse in Patria (Monteverdi) au Théâtre des Champs-Elysées et à l'Opéra de Dijon, puis retrouve l'Opéra de Paris pour Tisbé, dans La Cenerentola (Rossini).

Elle apparaît également en concert à Cologne pour la Passion selon Saint-Jean (Bach) avec le Gürzenich Orchester sous la direction de François-Xavier Roth, à Monaco avec l'Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo pour l'Oratorio de Noël de Saint-Saëns, à Besançon avec l'Orchestre Victor Hugo – Franche Comté à l'occasion de la sortie du CD de Lieder de Zemilinsky et Mahler, à Bonn, Heidelberg et Annecy en compagnie du Quatuor Giardini, au Wigmore Hall de Londres, pour le programme « Briceno » avec le Poème Harmonique, ou encore accompagnée de la pianiste Anne le Bozec en récital « Shakespeare songs » au Théâtre de Poitiers.

Parmi ses récents engagements citons des concerts aux USA avec le Detroit Symphony Orchestra dirigé par Leonard Slatkin, avec l'Orchestre National de Lorraine pour le cycle Shéhérazade de Ravel, une tournée avec le choeur Accentus et Insula orchestra pour une Petite Messe solennelle de Rossini, un Stabat Mater de Pergolese au Festspielhaus de Baden-Baden avec les Berliner Barocksolisten, ou encore un récital « Offenbach » à l'Opéra de Limoges.

C'est dans le rôle du Page de Salomé qu'elle a fait ses débuts à l'Opéra de Paris en 2011. Parmi ses nombreux autres rôles à la scène, citons Carmen (Opéra National de Lorraine, Opéra de Düsseldorf / Duisburg), Orlovsky dans Fledermaus à l'Opéra du Rhin ; le rôle-titre de L'italiana in Algeri à l'Opéra-Théâtre de Metz ; La Sagesse, Sidonie et Mélisse dans Armide de Lully au Théâtre des Champs-Elysées sous la direction de William Christie ; Didon dans Dido & Aeneas en tournée nationale et à Bruxelles; Arcabonne dans Amadis de Lully (Avignon et Massy), la 3ème Dame dans Zauberflöte (Festival d’Aix en Provence, salle Pleyel, Philharmonie de Berlin et en tournée européenne – dir. René Jacobs) ou encore le rôle-titre de la Périchole d’Offenbach, Conception dans L'Heure Espagnole à l'Auditorium de Lyon et à la salle Pleyel, Orphée dans Orphée et Eurydice de Gluck à l'Opéra de Limoges et au Théâtre Musical de Besançon et Nerissa dans Le Marchand de Venise, de Hahn. Dans le cadre du festival Berlioz, elle a interprété Béatrice et Bénédict.

Elle a prêté sa voix à Charite et Melisse dans Cadmus et Hermione et à Climène dans Egisto avec le Poème Harmonique (Opéra-Comique de Paris, Opéra de Rouen, Grand Théâtre de Luxembourg) ; à Ruggiero dans Alcina de Haendel ; à Angelina, le rôle-titre d’une adaptation de la Cenerentola de Rossini à Paris. Elle a chanté dans Xerse de Cavalli au Théâtre des Champs-Elysées ; dans Sancho Pança avec la Simphonie du Marais ; dans Acis et Galatée et Alcione avec les Folies Françoises et plus récemment à l'Opéra National du Rhin dans Platée, dans Tancrède à l'Opéra d'Avignon.

En récital, c'est accompagnée des pianistes Anne Le Bozec, Johanne Ralambondrainy, Wanessa Wagner, Camille et Abdel Rahman El Bacha, Stéphane Jamin, de l'organiste Thierry Escaich et du violoncelliste Christian-Pierre La Marca ou encore du quatuor Giardini qu'elle donne de nombreux concerts sur des scènes aussi variées et prestigieuses que celles du Het Concertgebouw d'Amsterdam, de la Philharmonie du Luxembourg, du Symphony hall de Birmingham, du Palais des Arts de Budapest, de l'Opéra-Comique et de la Philharmonie à Paris, du Palazetto Bru Zane à Venise ou encore du Palais des Beaux Arts à Bruxelles.... On a pu la remarquer dans les Leçons de musique au Théâtre du Châtelet et au Cabaret classique sur France Musique avec Jean-François Zygel.

Sollicitée par de nombreux orchestres et ensembles, elle a chanté Das Lied von der Erde de Mahler en France et au Japon sous la direction de F.X. Roth, puis avec l'Orchestre d'Avignon ; les Maeterlinck lieder de Zemlinsky avec l’Orchestre de Liège. Avec le BBC National Orchestra of Wales, Isabelle Druet a interprété la Nelson Mass de Haydn. Elle a aussi été invitée par l'Orchestre de l'Opéra Royal de Wallonie, l'Orchestre de l'Opéra de Flandre et l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg ainsi que pour Elias de Mendelssohn avec l'Orchestre National de Belgique au Palais des Beaux-Arts à Bruxelles. Elle chante d'ailleurs régulièrement dans des programmes de musique sacrée : des Motets de Charpentier et Lully avec les Arts Florissants au Carnegie Hall de New York, le Stabat Mater de Pergolese à Girona avec René Jacobs, le Requiem de Mozart à Troyes, Pau et en Normandie. Récemment, on a pu l'entendre à Versailles (Miserere et Leçons de Ténèbres), à Compiègne, Besançon et aux Chorégies d'Orange (La Petite Messe Solennelle), ainsi qu'en concert à Baden-Baden, à la Cité de la Musique de Paris et à l'Auditorium de Lyon.

Par ailleurs, avec le concert Spirituel, elle a été à l'affiche du Carnaval de Venise de Campra (Festival d'Utrecht, Théâtre des Champs Elysées) ; avec Pygmalion, elle a chanté la Messe en Si à l’Opéra de Bordeaux, à Beaune et à la Chaise Dieu; avec l'Ensemble Orchestral de Paris, on a pu l'entendre dans Le Songe d'une nuit d'été de Mendelssohn au Théâtre des Champs Elysées ; avec l'Orchestre Lyrique d'Avignon Provence dans Le Docteur Miracle de Bizet et La Société anonyme des messieurs prudents de Guitry et Beydts, sur scène et en enregistrement ; avec la compagnie Brigands elle a incarné le rôle-titre de La Grande Duchesse de Gérolstein d'Offenbach, en tournée française ...

Isabelle Druet a enregistré en 2011 chez Aparté son premier disque en récital avec la pianiste Johanne Ralambondrainy, consacré à la mélodie française, Jardin Nocturne, salué par la critique (FFFF Télérama). Plusieurs des productions auxquelles elle a participé avec le Poème Harmonique ont donné lieu à des enregistrements : El Fenix de Paris autour du compositeur Luis de Briceno, Combatimenti respectivement en 2011 et 2010 chez Alpha, Firenze 1616 en 2007, Plaisir d'amour en 2004 ; en 2008, le DVD Cadmus et Hermione reçoit un Diapason d'Or, le FFFF Télérama, les 4 étoiles du Monde de la Musique, le R10 de Classica et est un « BBC music choice ». Elle a également enregistré chez Mirare un disque consacré à Sébastien de Brossard avec l'ensemble La Rêveuse, Le Docteur Miracle de Bizet avec l'Orchestre d'Avignon chez Timpani (Choc de Classica), pour le label Alpha : Tancrède, de Campra, avec le Centre de Musique Baroque de Versailles et pour le label Naxos : L'Heure espagnole de Ravel, avec l'Orchestre national de Lyon dirigé par Leonard Slatkin, sorti en février 2016 ; enfin, pour le label Klarthe, est paru en septembre 2016 un enregistrement Alma Mahler / Zemlinsky, en compagnie de l'Orchestre Victor Hugo Franche Comté dirigé par Jean-François Verdier et de la pianiste Anne Le Bozec.

Représentation
(W): Monde (EUR): Europe (F): France (*): Not exclusive (F+): France+Bénélux+Suisse

Photos 

Isabelle Druet - Carmen Düsseldorf 2
Isabelle Druet - Scène
Voir toutes les photos

 

Isabelle Druet8
Isabelle Druet - Portraits
Voir toutes les photos

Vidéos

CD "Muses" - Orchestre Victor hugo, dir. Jean-François Verdier
Voir toutes les vidéos