Renaud Delaigue (W)

Basse

Prix  et Distinctions

  • Lauréat du Concours International d'Ada Sary en Pologne

La Presse  en parle

« Quand à Renaud Delaigue, il impose un Landgrave à la splendide autorité. »  Opéra Magazine 

La Presseen parle

« Quant à Renaud Delaigue, il offre (...) une belle une voix de basse projetée sans peine jusqu'au dernier balcon. » Resmusica

La Presseen parle

« L'incroyable beauté de timbre de l'authentique basse profonde Renaud Delaigue, timbre d'une noirceur rarissime. Outre cette qualité purement sonore, Renaud Delaigue déploie dans ses interventions une éloquence et une subtilité impressionnantes. » Classic Toulouse

© Perla Maareck

Formé au CNSM de Lyon et rompu aux planches par deux saisons passées dans les murs de l’Atelier Lyrique de l’Opéra national de Lyon, Renaud Delaigue se frotte aux grands rôles de basses mozartiennes, notamment dans le cadre du Festival de Saint-Céré (Sarastro, sous la direction de Stéphane Denève), avant d’être repéré par quelques grands noms de la musique ancienne : Dominique Visse - grand prêtre de la polyphonie de la Renaissance, qui le recrute aussitôt comme l’un des piliers de son fameux Ensemble Clément Janequin -, Jean-Claude Malgoire, qui lui confie coup sur coup des rôles dans sa trilogie Monteverdi (Seneca, Caronte, Nettuno…), mais aussi dans Gianni Schicchi, L’Enfance du Christ , Le Barbier de Séville (Basilio), Don Giovanni (Masetto et le Commandeur), La Clémence de Titus (Publio), sans oublier le Messie de Haendel, le Requiem de Mozart ou la Neuvième Symphonie de Beethoven -, mais encore William Christie, Rinaldo Alessandrini , Hervé Niquet ou Christophe Rousset qui, de David et Jonathas de Charpentier à Psyché de Lully, en passant par La Didone de Cavalli ou Médée de Charpentier, l’adoubent définitivement comme l’une des voix chéries de la scène baroque.

Cependant, comptant également à son actif des expériences aussi diverses que Benvenuto Cellini (le Pape) et L'Enfance du Christ (Hérode) sous la baguette de John Nelson à Notre-Dame-de-Paris, Séville et Gran Canaria, un Pelléas et Mélisande revisité par Alexandre Tharaud au Musée d’Orsay, Les Pécheurs de perles (Nourabad) à Plovdiv, Elias de Mendelssohn et La Passion selon Saint-Matthieu de Bach avec Kurt Masur, Le Déluge de Saint-Saëns et La Chute de la maison Usher de Debussy aux côtés de l’Orchestre national de France, ou encore la création contemporaine Lolo Ferrari de Michel Fourgon à L'Opéra de Rouen, Renaud Delaigue est bien loin, à l’évidence, de borner son champ d’exploration vocale à la seule musique ancienne.

Ces dernières saisons, on a également pu l'entendre dans L'italienne à Alger (Haly) à Tourcoing et au Théâtre des Champs Elysées, Roméo et Juliette de Berlioz (Frère Laurent) à Saint-Louis (USA) sous la direction de Leonard Slatkin, Pelléas et Mélisande (Arkel) à Tourcoing, Don Giovanni (le Commandeur et Masetto), Tannhaüser (le Landgrave) et Aleko (le vieux Tzigane) au Centre Lyrique de Clermont-Auvergne, Alceste, Jules César (Curio) et La Flûte enchantée (deuxième homme d'armes) au Théâtre des Champs-Elysées, Le Barbier de Séville (Fiorello au Théâtre des Champs-Elysées et Basilio à l'Opéra de Rennes, Orléans, à Tourcoing et au Théâtre des Champs-Elysées également), Tosca (Angelotti) à Reims et au Festival de Sédière et enfin dans Carmen (Zuniga) à l'Opéra de Lille, au Théâtre de Caen et à l'Opéra de Limoges.

A noter cette saison 2016/2017 : le rôle de Charon (L'Orfeo de Monteverdi) à l'Opéra de Dijon, le Requiem de Mozart avec l'Orchestre régional Avignon Provence, une première collaboration avec l'ensemble Cappella Mediterranea -dirigé par Leonardo Garcia-Alarcon- autour du programme « Péchés Capitaux », donné à New-York, Namur et Genève, puis autour du programme « Amore Siciliano » à Bourges, une série de concerts autour de Giona de Bassani avec l'ensemble Chiome d'Oro, ainsi que de nombreux concerts avec les Traversées Baroques, l'ensemble Diabolus in Musica ou encore l'ensemble Clément Janequin, tant en France qu’à l'étranger -dont le drôlissime spectacle « Zanni ! » autour des comédies madrigalesques.

Avant toute utilisation de cette biographie nous vous remercions d'en demander la dernière mise à jour, par email.

Site Internet de Renaud Delaigue

Représentation
(W): Monde (EUR): Europe (F): France (*): Not exclusive (F+): France+Bénélux+Suisse

Photos 

Renaud Delaigue - Carmen (Zuniga)
Renaud Delaigue - Scène
Voir toutes les photos

 

Renaud Delaigue 4
Renaud Delaigue - Portraits
Voir toutes les photos

Vidéos

Renaud Delaigue - Le Designer dans Lolo Ferrari
Voir toutes les vidéos