Madonna della Grazia

Concerts and Recitals

© Charles Plumey

Distribution (effectif variable)

Camille Delaforge, Clavecin / Orgue
Anna Reinhold, Mezzo-soprano
Guilhem Worms, Baryton-basse

Ronald Martin Alonso, Viole de Gambe
Lucas Peres, Basse de viole, lirone, percussions
Benjamin Narvey, Théorbe
Quito Gato, Théorbe
Fiona-Emilie Poupard, Violon

Durée du concert : 1h  env. (sans entracte)

L'ensemble Il Caravaggio est actuellement en résidence au Centre de Musique Baroque de Versailles ainsi qu'au Festival de Sablé.


Avec ce programme intitulé Madonna della grazia par allusion à l’une des chansons populaire le composant, l’Ensemble Il Caravaggio propose d’illustrer un voyage autour de la figure de la Femme en Italie. Mère, lavandière, être aimé, la Femme se voit dépeinte dans toutes ces beautés. Présente dans la culture italienne, Marie trouve aussi un reflet musical important dans l’Italie savante et populaire. Ainsi, au détour de pêcheurs qui célèbrent la Madonne dans leurs tarentelles endiablées, l’Ensemble Il Caravaggio sillonne les ruelles italiennes et fait entendre chants savants et chants populaires qui rayonnent jusqu'au confins du sacré et du profane.

 


En savoir plus sur ce programme : 

Nous vous invitons alors à plonger dans la fraîcheur d’un jour de printemps, comme en ce 1er mars 1835 quand, de sa plume, J. Mainzer décrivait un séjour italien dans la Revue des deux mondes :

« [L]es passans et les ouvriers, dont le travail a cessé, s’arrêtent au signal de l’Ave Maria ; les femmes sortent avec leurs enfans devant la porte de leurs maisons, se jettent à genoux d’aussi loin qu’elles entendent le chant, et mêlent leurs voix à celles du chœur, adressant leur salutation et leur prière à la mère du Seigneur. Lorsqu’un des chanteurs a cessé de chanter [son] solo […] Il n’est pas une voix, de près ou de loin, qui n’éclate en répondant le refrain […]. »
 

Au détour des façades, dans les boutiques et dans l’intimité des foyers, la figure de Marie accompagne le quotidien des citadins comme des ruraux. Sa célébration publique s’associe à la clameur et au recueillement des habitants, tandis que les cloches des églises sonnent l’Ave Maria. Les chants montent de toutes parts, mariant les voix des chœurs en procession et celles du tout venant. Par delà l’objet de prières, la référence à Marie est largement entrée dans la culture populaire, notamment par les nombreux chants qui y font référence. Toute à la fois femme et mère idéalisée, symbole de pureté et de sacrifice dans les Textes, la Vierge exerce une fonction symbolique forte qui la situe aux confins du profane et du sacré.

C’est la raison pour laquelle l’Ensemble Il Caravaggio a choisi de mêler dans ce programme œuvres populaires et œuvres savantes, pièces historiques ancrées dans l’esthétique baroque et mélodies intemporelles issues de la créativité populaire. On a choisi l’Italie car la célébration de la Vierge y dépasse les pratiques strictement religieuses, comme le remarquait également J. Mainzer à son époque : « La Vierge surtout est en grande vénération en Italie, et son culte y tient le premier rang ; elle fait la joie et l’espérance de toutes les classes, depuis le cardinal à la robe de pourpre jusqu’au pâle gardeur de buffles des Marais-Pontins ; elle a ses autels sur les côtes de la Mer Adriatique, à Lorette, où les peuples font des pèlerinages, où les rois venaient déposer leur couronne ; elle a son autel dans chaque cellule de religieuse, comme dans chaque boudoir, même dans celui de la plus jolie et de la plus voluptueuse Italienne ; elle est le palladium du pouvoir militaire du pape, comme elle est l’égide et la bannière des brigands de la Calabre. Aussi les chants que le peuple consacre à la madone sont-ils innombrables. » A travers ce programme, nous invitons les auditeurs et auditrices à un voyage musical à la découverte de multiples odes à un personnage qui semble, à bien des égards, intemporel.

Ce programme propose un mélange de pièces vocales pour une ou deux voix (une mezzo-soprano, un baryton-basse) avec ensemble d’instruments anciens (théorbe, guitare, lirone, clavecin, viole de gambe). Compositeurs baroques de tout premier plan tels que Barbara Strozzi, Cavalli ou Merula… y rencontrent les œuvres d’artistes moins connus comme l’Alma Redemptoris exaltée de Rigatti ou In sanguine gloria d'Isabella Leonarda. D’autres encore sont des productions anonymes dans le style plein de vitalité et de joie de vivre de la danse (Madonna della grazia) ou de la chanson ou dans le style recueilli des chants de procession.

En mêlant sources populaires et baroques, ce programme a choisi d’illustrer la diversité de l’imaginaire italien.

 

Tags: Baroque Music Il Caravaggio ensemble
Scope
(W): Monde (W-DBA): World except Germany, Austria and Benelux (W-Na): World except North America (F+B): France + Belgium (W-DB): World except Germany and Austria (W-Sa): World except South America

Photos 

Ensemble Il Caravaggio 16
Ensemble Il Caravaggio - Scène
View all photos

 

Ensemble Il Caravaggio 3
Ensemble Il Caravaggio - Photos de l'ensemble
View all photos

Videos

Teaser - Il Caravaggio
View all videos