Catherine Trottmann

Soprano

Représentation: Monde
© Cyril Cosson Photographie

Ses aigus sont redoutables et la voix assure le spectacle, mieux que n’importe quel artifice scénique.

Olivier Delaunay - classiquemaispashasbeen.fr
L'Elisir d'Amore - Opéra national de Bordeaux 2022

Après une saison marquée par ses débuts dans le rôle d’Adina (L’Elisir d’Amore) à l’Opéra national de Bordeaux, la soprano Catherine Trottmann incarne en 2022/2023 les rôles d’Eliza Doolittle (My Fair Lady) à l’Opéra de Lausanne, Flaminia (Il mondo della luna) à l’Opéra-théâtre de Metz, ou encore chante la Brockes Passion de Telemann avec le Banquet Céleste.

Nommée en 2017 dans la catégorie «Révélation artiste lyrique» des Victoires de la Musique et «Lauréate HSBC» du festival international d'Aix-en-Provence, la soprano Catherine Trottmann est très tôt remarquée pour la richesse de son timbre et son investissement scénique. Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en 2014, elle s’est rapidement vue offrir certains des rôles les plus emblématiques du répertoire de mezzo-soprano, avant d’aborder dorénavant celui de soprano.

Elle a d’ores et déjà incarné les rôles de Rosina (Il Barbiere di Siviglia) au Théâtre des Champs-Élysées et au Festival d’Édimbourg, Cherubino (Le Nozze di Figaro) à l'Opéra national du Rhin, Stéphano (Roméo et Juliette) à l'Opéra de Nice, Siebel (Faust) à l'Opéra de Saint-Étienne, Zerlina (Don Giovanni) à l'Opéra de Lausanne, Flora (La Traviata) au Wiener Staatsoper et à l’Opéra de Paris, Tisbé (La Cenerentola) au Wiener Staatsoper, Cunégonde (Le Roi Carotte) à l’Opéra de Lyon, le rôle-titre de L’Enfant et les sortilèges aux opéras de Lille et de Limoges, Isolier (Le Comte Ory) à l’Opéra-théâtre de Metz, Diane (Iphigénie en Tauride) au Théâtre des Champs-Élysées, Hänsel (Hänsel und Gretel) à l’Opéra de Metz, Zaïda (Il Turco in Italia) à l'Opéra de Dijon, ou encore le rôle-titre de Tistou les Pouces verts de Sauguet à l'Opéra de Rouen.

Elle a par ailleurs créé le personnage de La Rose (Le Petit Prince de Michaël Levinas) à l'Opéra de Lausanne, rôle repris ensuite à l’Opéra de Lille, au Grand Théâtre de Genève et au Théâtre du Châtelet.

En concert, elle a chanté La Demoiselle Élue de Debussy avec l’Orchestre National d’Île-de-France à la Philharmonie de Paris et L’Enfant et les sortilèges de Ravel à la salle Pleyel, Le Barbier de Séville au Konzerthaus Dortmund et Don Giovanni au Musikfest Bremen aux côtés du Cercle de l’harmonie, la 4ème Symphonie de Mahler avec le Cincinnati Symphony Orchestra, les Nuits d'été de Berlioz avec l'Orchestre Régional de Normandie, le Songe d'une nuit d'été de Mendelssohn avec l'Orchestre national de Lyon et de Lorraine, l'Oratorio de Noël de Saint-Saëns à Moscou avec le Nouvel Orchestre Philharmonique de Russie, Le Roi David d’Honegger à la salle Pleyel et à Notre-Dame de Paris, la Messe en Ut de Beethoven à l’Opéra d’Avignon, ou encore la création française d’Illusions perdues de Leonid Desyatnikov avec le ballet du théâtre Bolchoï au Palais Garnier.

Elle se produit régulièrement en récital, notamment au Festival de Pâques d'Aix-en-Provence, au Festival Un violon sur le sable de Royan, mais aussi à la Philharmonie de Berlin aux côtés du Berliner Symphoniker ou encore au Carnegie Hall de New York.

Catherine Trottmann est représentée par l'agence RSB Artists depuis 2016.

Avant toute utilisation de cette biographie nous vous remercions d'en demander la dernière mise à jour, par email.

Vidéos

Scène

Catherine Trottmann - Hänsel 2

Portraits

Catherine Trottmann 18