Isabelle Druet (W)

Mezzo-soprano

© Marc Larcher

"L’étoile de la soirée, c’est comme souvent Isabelle Druet: même lorsqu’elle ne chante pas, elle capte l’attention (...) et dès qu’elle ouvre la bouche, c’est l’évidence même de tout ce répertoire. Diseuse impayable, évoluant avec virtuosité sur la frontière entre le parlé et le chanté, sachant aussi bien donner dans le grotesque qu’émouvoir par la sincérité de sa tristesse amoureuse (…) la reine des métamorphoses." Guillaume Saintagne - Forum Opéra

Isabelle Druet est l'une des mezzo-sopranos les plus appréciées de sa génération. Elle passe avec un égal bonheur de l'opéra au récital et traverse les siècles de Monteverdi à Britten avec une aisance déconcertante.

Musicienne au parcours atypique, elle se forme d'abord au théâtre, puis fait ses premières armes de chanteuse dans les musiques actuelles et traditionnelles, tout en étudiant parallèlement le chant au CNSMD de Paris. S'ensuivent rapidement de nombreuses récompenses (« révélation classique » 2007 de l’ADAMI, lauréate du prestigieux Concours Reine Elisabeth 2008, Révélation des «Victoires de la musique classique 2010», Rising Star 2013) et des engagements dans les plus grandes maisons d'opéra et auprès des ensembles les plus reconnus.

Parmi ses nombreux rôles abordés à la scène, citons Carmen à l’Opéra de Düsseldorf / Duisburg, l’Opéra National de Lorraine et l’Opéra de Saint-Etienne, le rôle-titre de L'Italiana in Algeri à l’Opéra-Théâtre de Metz, Didon (Dido and Aeneas) en tournée nationale et à Bruxelles, Tisbé (La Cenerentola), La Ciesca (Gianni Schicchi) et Annina (La Traviata) à l’Opéra national de Paris, Baba la Turque (The Rake's Progress) à l’Opéra de Nice, au Grand Théâtre du Luxembourg , ainsi qu’à Caen, Reims, Rouen, Limoges, Melanto et Fortuna (Il Ritorno d'Ulisse in Patria) au Théâtre des Champs-Elysées et à l'Opéra de Dijon, Concepción (L'Heure Espagnole) à l'Auditorium de Lyon, à la salle Pleyel, ou encore Barbican Center de Londres, Orphée (Orphée et Eurydice) à l'Opéra de Limoges et au Théâtre Musical de Besançon, La Sagesse, Sidonie et Mélisse (Armide de Lully) au Théâtre des Champs-Elysées sous la direction de William Christie, Arcabonne dans Amadis de Lully (Avignon et Massy), la 3ème Dame dans Die Zauberflöte (Festival d’Aix en Provence, salle Pleyel, Philharmonie de Berlin et en tournée européenne – dir. René Jacobs), le rôle-titre de la Périchole et Nerissa (Le Marchand de Venise) à l’Opéra de Saint-Etienne, ou encore Béatrice (Béatrice et Bénédict) au Festival Berlioz de la Côte Saint-André...

Sollicitée par de nombreux orchestres et ensembles, elle s’est produite sous la direction de chefs tels que François-Xavier Roth, Leonard Slatkin, René Jacobs, Raphaël Pichon, Laurence Equilbey… aux côtés du London Symphony orchestra , du Gürzenich Orchester, de la Tonhalle-Orchester Zürich, du Detroit Symphony Orchestra, du BBC National Orchestra of Wales, de l’Orchestre national de Lyon, de l’Orchestre de Liège, de l'Orchestre National de Belgique, de l'Orchestre Philharmonique du Luxembourg, de l’ensemble Pygmalion, des Arts Florissants, des Berliner Barocksolisten, d’Insula orchestra, pour n’en citer que quelques-uns.

En récital, c'est accompagnée des pianistes Anne Le Bozec, Johanne Ralambondrainy, Wanessa Wagner, Georges Pludermacher, Camille et Abdel Rahman El Bacha, Stéphane Jamin, de l'organiste Thierry Escaich, du violoncelliste Christian-Pierre La Marca ou encore du quatuor Giardini qu'elle donne de nombreux concerts sur des scènes aussi variées et prestigieuses que celles du Het Concertgebouw d'Amsterdam, de la Philharmonie du Luxembourg, du Symphony hall de Birmingham, du Palais des Arts de Budapest, de l'Opéra-Comique et de la Philharmonie à Paris, du Palazetto Bru Zane à Venise, du Printemps des Arts de Monte-Carlo ou encore du Palais des Beaux Arts à Bruxelles....

La discographie d’Isabelle Druet comprend de nombreux opus, parmi lesquels on peut citer ses multiples enregistrements avec le Poème Harmonique de Vincent Dumestre, ses récitals avec les pianistes Johanne Ralambondrainy (Jardin Nocturne) et Anne Le Bozec (Shakespeare songs), Shéhérazade et L'Heure espagnole de Ravel avec l'Orchestre national de Lyon dirigé par Leonard Slatkin, un programme Alma Mahler / Zemlinsky en compagnie de l'Orchestre Victor Hugo Franche Comté dirigé par Jean-François Verdier ou bien le DVD Il Ritorno d’Ulisse in patria avec le Concert d’Astrée d’Emmanuel Haïm.

Parmi ses projets pour la saison 2019/2020, citons le rôle de Béatrice (Béatrice et Bénédict de Berlioz) à l’Opéra de Cologne, Shéhérazade de Ravel avec Les Siècles (direction François-Xavier Roth), Trois Poèmes de Stéphane Mallarmé avec l’Orchestre national de Lyon (direction Leonard Slatkin), les Nuits d’Eté de Berlioz avec l’Orchestre de Douai, le rôle de Triton (Coronis de Sebastián Durón) en tournée française avec le Poème Harmonique, le Requiem de Duruflé avec le Choeur de Radio France, ou encore Le Martyre de Saint Sébastien de Debussy avec le Danish National Symphony Orchestra.

Avant toute utilisation de cette biographie nous vous remercions d'en demander la dernière mise à jour, par email.
Représentation
(W): Monde (EUR): Europe (F): France (*): Not exclusive (F+): France+Bénélux+Suisse (W-DBA): Monde sauf Allemagne, Autriche et Benelux (W-Am): Monde sauf Amérique (W-Na): Monde sauf Amérique du Nord (W-I): Monde sauf Italie (F+B): France + Belgique (W-DB): Monde sauf Allemagne et Autriche

Photos 

Isabelle Druet - Concert clôture 1
Isabelle Druet - Scène
Voir toutes les photos

 

Isabelle Druet 3
Isabelle Druet - Portraits
Voir toutes les photos

Vidéos

Maeterlinck Lieder-Zemlinsky-avec Anne Le Bozec
Voir toutes les vidéos