Silentium

SAINT-MICHEL EN THIÉRACHE

16 juin 2019

ResMusica -  Frédéric Muñoz -  21/06/19

«Ici le côté sacré surgit naturellement au travers de divers motets français à une voix de taille (ténor) chantés avec beaucoup de style et de finesse par Jean-François Novelli, accompagnés efficacement par deux archets violonistes, Stéphan  Dudermel et François Costa.»

Il Ritorno d'Ulisse in patria

Opéra Royal - Versailles
19 avril  2019

BaroquiadeS -  01/05/19 - Bruno Maury

«Parmi les autres chanteurs, qui incarnent plusieurs rôles, le ténor Jean-François Novelli se distingue par ses marquantes apparitions. Grâce à un timbre stable et aisément projeté, le duo des retrouvailles d’Ulysse et Télémaque à la fin du premier acte constitue un régal pour nos oreilles, où les deux ténors, visiblement très complices, font assaut de panache. Au second acte Novelli campe avec humour un Pisandre bravache et affairé, espérant conquérir le cœur de Pénélope par de somptueuses étoffes puis se livrant à une pompeuse et inutile invocation à Mars afin de l’aider à bander l’arc d’Ulysse !»

croustilleux la fontaine !

Théâtre des Déchargeurs Paris

Juin - décembre 2018

Lefigaro.fr  -  09/12/18  -  Jean de La Fontaine mis en musique: un spectacle croustillant  -  François Delétraz 

«Jean-François Novelli campe à merveille tous ces personnages, de la bonne sœur à l'amant imperturbable. Ténor baroque de formation, le comédien entonne les airs de sa voix à la fois puissante et subtile; [...]  L'ensemble est jubilatoire et parfois très émouvant. Quant à la mise en scène, elle est sobre et intimiste: on a l'impression d'être reçu dans le propre salon de Jean-François Novelli, qui nous fait partager ce La Fontaine qu'il aime tant. Nous aussi.»

L'humanité - Juin   2018 -  Gérald Rossi

«Jean-François Novelli est à lui seul tous les personnages, ici avec une  coiffe de bonne soeur, là jouant la truculence fourbe d’un faux « guérisseur » et  véritable étalon  [...] Entre deux pirouettes acrobatiques, Jean-François Novelli, [...],  se livre à des facéties vocales. Sans une seconde de mauvais goût. Prouvant  que l’on peut bien rire de beaucoup de choses en bonne compagnie.»

Télérama - Juin 2018 -  Marie-Catherine Mardi

«Jean-François Novelli s’en empare ici avec brio pour en ressusciter le second degré cocasse sous forme de spectacle musical. Accompagné d’un pianiste, le ténor mêle chanson (sur des compositions d’Antoine Sahler), art lyrique baroque et clown, ses disciplines de prédilection, afin de camper une galerie de  personnages à la théâtralité hilarante dans une série de sketchs potaches mis en scène par Juliette. Croustilleux La Fontaine… Pourquoi diable ne nous avait-on prévenue ? On aurait moins rechigné à connaître nos Fables»

 CD - Silentium

Album

Février 2018

BaroquiadeS -  Février 2018 -  Stefan Wandriesse

«Que dire de Jean-François Novelli, si ce n’est qu’il nous enchante littéralement ? Sa voix, splendide, nous révèle d’indéniables qualités, page après page. C’est une véritable prouesse de tenir un intérêt constant dans un répertoire, qui en raison de son économie de moyens, évite tout effet facile. Or, au travers d’une palette expressive riche, d’une diction impeccable et d’un engagement total, il nous met en  présence de Matho qu’on imagine, enthousiaste, feuillant ses précieux recueils et voulant aussitôt  transmettre la beauté de telle phrase, l’heureux dialogue entre la voix et les instruments, l’art consommé des enchaînements, les délices des « goûts réunis », au service d’une prière toujours sincère.»

Contes Croustilleux

Théâtre D'Ivry-Antoine Vitez

Février 2017

Annie All Music - 03/03/17 - Annie Grandjanin

«Mis en musique par Antoine Sahler, ces textes coquins sont interprétés par l'excellent Jean-François Novelli. Doté d'un timbre puissant et mélodieux, qui s'échappe volontiers dans des envolées lyriques, le chanteur (accompagné au piano par Nicolas Royer) est également un comédien talentueux.»

cd - motets à trois voix d'hommes et symphonies

octobre 2016

ForumOpera.com -  26/10/16 - Laurent Bury

«Quant au trio vocal, il faut d’abord mentionner la surprise extrême que cause la voix de Jean-François Novelli : ce ténor associe curieusement la virtuosité nécessaire dans ce répertoire à une voix quasi « naturelle » qu’on s’attendrait davantage à entendre dans de la musique traditionnelle et populaire.»

L'AMBASSADRICE

Alhambra

Janvier 2013

Concertclassic - 08/01/2013 -   Délicieuse résurrection -   Alain Cochard

«la délicieuse Henriette de Magali Léger déploie agilité vocale et fraîcheur face au Bénédict tendrement amoureux de Jean-François Novelli.»

ForumOpera - A la recherche du genre perdu - Christophe Rizoud

«La distribution, équilibrée, comprend des chanteurs venus d’horizons différents. Jean-François Novelli, Bénédict attachant, est un passionné de musique baroque, qui a remporté le premier prix du concours Sinfonia en 1997 avec Patricia Petibon et l’ensemble Amarillis.»

Musicaeterna - L’Ambassadrice, l’opéra dans l’opéra de Daniel Auber - Richard Holding

«Le procédé de mise en abyme est la principale force de cet ouvrage, et son véritable moteur comique : la scène où Henriette (Magali Léger) et Bénédict (Jean-François Novelli) répètent leur duo d’amour est particulièrement drôle ; le ténor, fou amoureux de la prima donna, se laisse complètement envahir par ses sentiments, et transmet sa passion à son personnage, n’arrivant plus à se contrôler sur scène.»

le devin du village

Théâtre du Galpon (Genève)

Septembre 2012

Scènes Magazine - Décembre 2012 -  Le Devin (loin) du village -   Gabriele Bucchi

« Un résultat aussi convaincant n'aurait pas pu être atteint sans la belle aisance du plateau, qui se plie avec virtuosité aux multiples changements imposés par le spectacle: Jean-François Novelli (Colin).»

Chantde gloire, cri de mort

Sainte-Margueritesur Mer

Août 2012

Classique Info -   Août 2012 -  Faut-il en rire ou en pleurer  -  Philippe Houbert

«Accompagnés par Daniel Isoir sur le même pianoforte que celui utilisé lors du concert de la veille, Isabelle Druet, Jean-François Novelli et Arnaud Marzorati se livrèrent à un véritable festival de diction, de chant pur (dénué de toute facilité), d’expression suscitant larmes, frissons et rires (ah ! ce duo des colonels qui mit l’assistance quasi hors de ses sièges !). Impossible ici de détailler la qualité de ce que nous savourâmes plus d’une heure durant. Du très grand art qui confirme que les Lunaisiens dans sa forme basique (le duo Novelli-Marzorati) et Isabelle Druet sont, sans doute possible, ce qui est arrivé de meilleur dans la musique ancienne vocale en France ces dernières années.»

CD - France 1789

Alpha

Mai 2011

Crescendo Magazine - Novembre 2011 - France 1789 Révolte en musique d’un sans-culotte & d’un royaliste - Monique Parmentier

«Quant aux ténors, Jean-François Novelli en tête, ils savent également trouver le ton juste qui fait que jamais on ne s’ennuie, tant chaque chanson possède ici sa personnalité.»

Le soir - 24/08/2011 - France 1789: Les Lunaisiens - MH

«Un ensemble vocal et instrumental français qui se revendique de la lune..., aux voix superbes, affirmées, emmenées par le baryton Arnaud Marzorati et le ténor Jean-François Novelli.»

La Passée des arts - 17/08/2011 - France 1789 : les mille visages de la Révolution française revisités par Les Lunaisiens - Jean-Christophe Pucek

«Des Lunaisiens, on attendait le meilleur dans ce répertoire largement laissé en friche ; le moins que l’on puisse dire est qu’Arnaud Marzorati, Jean-François Novelli et les musiciens qui les accompagnent dans ce projet s’acquittent tous de cette résurrection avec une aisance confondante.»

un salon chez le docteur véron

Saint-Pierre-sur-l’Hâte

2010

Dernières Nouvelles d’Alsace - Christian Fruchart

«[Cet opéra est] joué et chanté par la soprano Camille Poul, le ténor Jean-François Novelli, le baryton Arnaud Marzorati. Des timbres séduisants et corsés, une émission et une diction impeccables et surtout une présence scénique unissant rigueur et souplesse emportent une adhésion sans réserve. »

zémire et azor

Abbaye de Royaumont

Juillet 2009

Opéra Magazine - Bruno Villien

«La clarté de la diction, le respect des liaisons, les «r» roulés, l’élégance des attitudes s’imposent. L’ensemble Les Lunaisiens, comme les solistes vocaux, ont le charme de la jeunesse. Ligne de chant et style d’époque leur semblent naturels.  […]  Le serviteur-feu follet trouve en Jean-François Novelli un interprète savoureux.»

L’atelier du chanteur - Alain Zürcher

«La distribution est bien sûr dominée par Jean-François Novelli et Arnaud Marzorati, directeurs artistiques de ce projet qui leur offre aussi des rôles sur mesure. Jean-François Novelli choisit une émission vocale très directe, claire et ouverte, qui convient très bien à Ali et transmet les paroles avec une intelligibilité plus que parfaite. Il semble avoir étudié et maîtrisé le clown et la commedia dell'arte avec autant de passion que le chant, ce qui lui permet de recréer son personnage bien au-delà de son simple texte, en le nourrissant de toutes les traditions et pratiques de son époque.»

DNA - Voyage aux opéras oubliés - Christian Fruchart

«Le ténor et haute-contre Jean-François Novelli, le baryton Arnaud Marzorati. Des timbres séduisants et corsés, une émission et une diction impeccables et surtout une présence scénique unissant rigueur et souplesse emportent une adhésion sans réserve.»

Concert classique.com - Jacques Doucelin

«[des airs] magnifiquement défendues par le tout nouvel ensemble « Lunaisiens » fondé par deux chanteurs, le ténor Jean-François Novelli et le baryton Arnaud Marzorati. Ces dix musiciens n’ont pas leur pareil pour pointer la modernité et la beauté d’une musique qui, dégagée des pompes de la tragédie lyrique, sait traduire toute la fraîcheur des sentiments spontanés.»

Il Ritorno d'Ulisse

Théâtre de la Monnaie (Bruxelles)

Décembre2008

«Les deux ténors Jean-François Novelli et Valerio Contaldo investissent la beauté et l’agilité de leur voix dans les personnages qu’ils défendent. […] Parmi les grands chanteurs rompus au style monteverdien, notons la venue de Julian Podger (Ulisse), de Guillemette Laurens (Penelope), Jean-François Novelli (Telemaco) et d’Adriana Fernandez (Amore et Minerva).»

Les Grands Motets- Rameau

Abbatiale de Payerne (Suisse)

27 août  2008

La Liberté -   Rameau, comme des oiseaux! - Marie Alix Pleines

«Le clair tenor de Jean-François Novelli s'envole dans des louanges enflammées, rivalisant d'emphase avec les interventions ferventes de la basse.»

CD - TIRANNIQUE EMPIRE - STÜCK

Alpha

Juin 2007

 Resmusica.com - Septembre 2007 - Monique Parmentier

«Arnaud Marzorati et Jean-François Novelli nous offrent ici un plaisir total à travers une interprétation d’une apparente spontanéité. Dans le rôle de Tirsis puis d’Héraclite, le ténor Jean-François Novelli endosse le rôle de l’homme sensible aux failles et aux faiblesses de l’amour. Son timbre est riche, son chant élégant, sa diction parfaite.»

Le Mag CD - Benjamin Ballith

«D’un bout à l’autre du programme, les deux interprètes apportent leur maîtrise de la déclamation vocale, qui se fait geste et poème, avec saveur complémentaire, une prononciation «d’époque» (belle envolée de Jean-François Novelli dans les aigus aériens de l’air d’Héraclite:  Mais quel objet & plus légère qu’un zéphyr»). L’articulation maîtrisée projette oeillades et  images des textes choisis. C’est un régal d’entendre même les deux voix fusionnées dans le duo de la même cantate Héraclite et Démocrite.» 

CD - Trois Histoires sacrées-Charpentier

Il Seminario musicale (Gérard Lesne) - Naïve

Janvier 2007

ForumOpera -   Janvier 2007 - Jean-Christophe Henry

«Les David et Abraham de Jean-François Novelli et les Saül et Deus de Ronan Nedelec, en particulier, nous offrent de magnifiques moments de musique et de théâtre.»

CD - charpentier-moliere, avec l'Ensemble Amarillis

Ambroisie - Naïve

Septembre 2004

Classica répertoire -   Février 2005

«Seuls Robert Getchell et Jean-François Novelli sont irréprochables, et stylistiquement et musicalement.»

Pastorales de Charpentier

Festival de Sablé / La Chapelle d'Aligné

27 Août 2004

Anaclase -   Bertrand Bolognesi

«Ce rendez-vous offre l'avantage d'un bouquet de voix expertes, à commencer par celle du ténor Jean-François Novelli, toujours d'une fiabilité exemplaire, qui affirme sans affectation un style délicieux.»

Festival des Midis-Minimes

Bernard Mouton, directeur artistique

2003

«Arrêtons-nous enfin au XVIIe siècle, d’abord avec des airs français et italiens, dans une interprétation magistrale de Jean-François Novelli, l’un des ténors français les plus en vue.»