Grégoire Mour (W)

Ténor

@ Jamie Scott

Grégoire Mour est diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris et de la Guildhall School of Music & Drama de Londres, après avoir suivi une formation de danseur au Conservatoire de Lyon.

Il a été membre du Studio de l’Opéra de Lyon entre 2017 et 2019, période durant laquelle il interprète les rôles d’Uldino (Attila) et Abdallo (Nabucco) sous la direction de Daniele Rustioni à l’Opéra de Lyon et au Théatre des Champs-Elysées, les rôles du Prince et du Bouffon (La belle au bois dormant de Respighi) sous la direction de Philippe Forget ou encore Torquemada (L’Heure Espagnole de Ravel) sous la direction de Jonathan Stockhammer; il a par ailleurs récemment incarné dans cette même maison le rôle du Jeune Prisonnier (From the House of the Dead de Leoš Janáček) mise en scène par Krzysztof Warlikowsky, le rôle du Marechal Trac (Le Roi Carotte d’Offenbach) mise en scène par Laurent Pelly, le rôle de Rodolphe (Guillaume Tell de Rossini) mise en scène de Tobias Kratzer ou encore Borsa (Rigoletto).

Grégoire Mour fait ses débuts au Barbican Hall de Londres dans le rôle d’un soldat (Alice in Wonderland de Unsuk Chin) avec le BBC Symphony Orchestra, puis y retourne pour le rôle d’un Elder Brother (Première mondiale de The Hogboon de Sir Peter Maxwell Davies) avec le London Symphony Orchestra dirigé par Sir Simon Rattle.

Particulièrement à l’aise dans le répertoire rossinien, il s’est produit à la Chapelle de La Trinité de Lyon dans un concert en Hommage au compositeur avec l’Orchestre de l’Opéra national de Lyon sous la direction de Daniele Rustioni et a chanté la partie de ténor solo du Stabat Mater de Rossini au Grand Amphithéâtre de la Sorbonne.

Il a  par ailleurs   interprété    le rôle de Nadir (Les pêcheurs de perles) au festival des Nuits lyriques de Bazoches et celui de    Pâris (La Belle Hélène)   au festival lyrique de Samoëns.

Également intéressé par le répertoire de la comédie musicale, il interprète au Théâtre du Châtelet le rôle de l'oncle Ian dans la création mondiale “Pourquoi j'ai mangé mon père?”. Avec la compagnie Anglaise Vivo d’Arte il interprète le rôle de Bernardo (West side Story de Bernstein), ou encore le rôle-titre de Gershwin, dans un spectacle créé autour de sa musique.

Grégoire Mour est lauréat de la Fondation Royaumont 2019/2020 et travaille avec les metteurs en scène Moshe Leiser et Patrice Caurier autour des opéras de Rossini. Il est également lauréat de l’Académie de la voix 2020 à la fondation des Treilles et travaille aux cotés de la soprano Annick Massis, du metteur en scène Ivan Alexandre et des directeurs Alain Perroux et Julien Benhamou.

Avant toute utilisation de cette biographie nous vous remercions d'en demander la dernière mise à jour, par email.
Représentation
(W): Monde (W-DBA): Monde sauf Allemagne, Autriche et Benelux (W-Na): Monde sauf Amérique du Nord (F+B): France + Belgique (W-DB): Monde sauf Allemagne et Autriche (W-Sa): Monde sauf Amérique du Sud

Photos 

Frogmore Paper Mill (England) - 2017
Grégoire Mour - Scène
Voir toutes les photos

 

Grégoire Mour 1
Grégoire Mour - Portraits
Voir toutes les photos

Vidéos

Que les destins prospères - Le Comte Ory - Rossini - piano : Alphonse Cemin
Voir toutes les vidéos