CD - Mélodies de Jean Cartan

Avec le pianiste Thomas Tacquet

Printemps 2020

Resmusica.com - 08/06/2020 - Charlotte Saulneron

"La démarche du ténor Kaëlig Boché et du pianiste Thomas Tacquet vaut par cette curiosité de bon aloi pour un répertoire qui n’attend qu’à être découvert. (...) le chanteur sait approcher des lignes mélodiques, souvent imprévisibles, grâce certainement à un esprit ouvert et volontaire"

CADMUS ET HERMIONE

Versailles

Novembre 2019

ForumOpera -  28/11/2019 - Laurent Bury

« Parmi les plus petits rôles, on admire la délicatesse de nuances dont font preuve dans le trio des Africains Kaëlig Boché et Benoît-Joseph Meier    »

Ernani

Théâtre des Champs Elysées

Novembre 2019

Ôlyrix - 09/11/2019 - Claire de Oliveira

« Bien que féru de Lieder, le ténor breton Kaëlig Boché sait imposer le dynamisme que requiert le rôle de Don Riccardo, tout en étant à l'écoute des autres voix. »

Carmen

Opéra de Dijon

Mai 2019

ForumOpéra.com -  Yvan  Beuvard - 17 mai 2019

«...le Dancaïre de  Kaëlig Bocher, le surprenant Remendado d’Engherrand de Hys, Sévag Tachdjian et Aimery  Lefèvre (Zuniga et Moralès) forment une superbe équipe.»

concert des Révélations de l'ADAMI

Théâtre des Bouffes du Nord

Janvier 2019

Toutelaculture.com  -  12/02/2019  -  Retour sur le concert des Révélations Classiques de l’ADAMI aux Bouffes du Nord  -  Victoria  Okada

«le ténor Kaëlig Boché (qui se distingue par une belle émission et par un timbre clair et solaire).»

 Songe d'une nuit d'été 

Dijon

Janvier 2019

Forumopera.com  -  05/01/2019  -  Le Songe d'une nuit d'été - Dijon  -  Yvan Beuvard

«Kaëlig Boché, révélation 2017 de l’Adami, nous vaut un adagio « Ach , was hätten wir empfunden » de toute beauté, aux accents mozartiens, avec de solides graves et des aigus clairs.»

le    roi david

Angers  -  Nantes

Décembre 2018

 Toutelaculture.com  -  21/12/2018   - L'ONPL chante la gloire du Roi David -  Sarah  Reiffers

«Kaëlig Boché, dont la voix pleine de grâce se prête à merveille aux chants religieux.»

Concours international de chant

Marseille

4-9 juin 2018

Opera Online -  12/06/2018 

«Le Second Prix (doté de 1000 euros) revient au jeune ténor français Kaëlig Boché, qui émeut tour à  tour dans l'air de Pylade "Unis dès la plus tendre enfance" tiré d'Iphigénie en Tauride de Gluck, puis  dans le sublime "Kuda, Kuda" extrait d'Eugène Onéguine de Tchaïkovski. Avouons au lecteur que nous  lui aurions, à titre personnel, délivré le Grand Prix, tant son timbre est beau et son art de la demi-teinte  déjà accompli.»

Concert des révélations de l'ADAMI

Festival Pablo Casals de Prades

Août 2017

Concertclassic.com -  03/08/2017 -  Alain Cochard

«Issu de la Maîtrise de Rennes, formé au CNSMDP,  Kaëlig Boché   est un ténor à suivre de près. Outre un instrument riche, étonnamment souple, sans aucune acidité ni dureté dans l’aigu, il témoigne d'une élégance naturelle et stylée dans l’air « Unis depuis la plus tendre enfance » (Iphigénie en Tauride/Gluck). Quant au tempérament théâtral du jeune artiste, la facilité avec laquelle il prend possession de l’Inkslinger’s Song du Paul Bunyan de Britten en dit long à ce propos.»

Classicagenda - 23/08/2017 -  Sonia Bos-Jucquin 

«Il en fut de même avec l’exceptionnel ténor Kaëlig Boché, magnifique Pylade dans l’Iphigénie en Tauride de Gluck. D’abord agressif puis radoucit comme un bonbon devenu tendre sous l’effet de la chaleur, il a montré une facette nostalgique et reconnaissante du héros. Attendrissant et résigné, ce fut magnifique. Dans le répertoire de Britten, il a su se transcender et être encore plus à l’aise. Intense, grave et habitée, sa puissance vocale a fait l’unanimité.»

concours de chant de marseille

Marseille

Juin 2018

ResMusica - Juin 2018 -  Vincent Guillemin

«Le seul autre représentant masculin dans le dernier carré, le ténor Kaëlig Boché, remporte le Deuxième Prix grâce à un air de  Gluck et surtout à l’air touchant de Lenski tiré d’Eugène Onéguine de Tchaïkovski.»

Saint-François d'Assise

Festival Messiaen de La Grave

Juillet 2017

Resmusica - 06/08/2017 -  Michèle Tosi

«Kaëlig Boché et Andoni Etcharren (Frères Massée et Bernard) sont tout aussi vaillants, alliant fraicheur du timbre et clarté de l’élocution»